Terroristique

Terroristique © Journal de Personne
Terroristique © Journal de Personne

 

Tout ce qu'on n'est pas capable de résoudre, on va se borner à le dissoudre.

On n'a guère inventé mieux pour en découdre.

Quand on ne veut pas trouver une solution, on fait disparaître le problème : on le dissout.

On a recours à un concept dissolvant pour briser tout élément inconvenant.

L'exemple le plus parlant de concept dissolvant c'est le ... terrorisme.

Non pas le crime en lui-même... mais la prévention du crime.

L'arsenal juridique, politique et médiatique qui l'expose à tous les vents pour qu'il explose.

Tout ce que les puissants ne sont pas contents d'absoudre, ils sont résolus à le dissoudre.

Plus simplement : pour vendre la paix, ils se sentent obligés de faire la guerre.

Et pour faire la guerre, ils se sentent obligés de s'inventer des ennemis.

Et pour s'inventer des ennemis, ils s'en prennent à ceux dont ils ne veulent pas comme amis...

D'abord les arabes... ils verront après pour les rebeux

D'abord les islamistes... ils verront après pour les musulmans

D'abord les chiites... ils verront après pour les sunnites

D'abord les wahhabites... ils verront après pour les alaouites

D'abord les pires... ils verront après pour les moins pires.

Toutes ces divisions jetées ou projetées vont contribuer à les dissoudre en vertu du principe selon lequel les rejetés finissent toujours par se rejeter eux-mêmes.

 

Oui je prétends que c'est l'OTAN qui attise ce genre de division pour justifier l'usage de ses armes de dissolution : la propagande entre autres ingrédients.

À y regarder de plus près c'est le concept de terrorisme qui crée les terroristes.

Il terrorise plus que n'importe quel terroriste.

Et il justifie à lui seul la guerre que le monde mène contre tous ceux qui sont susceptibles d'être ou de devenir terroristes.

On méprise l'arabe. On hait le musulman. Mais on ne peut liquider que le terroriste.

Il suffit donc de l'identifier à celui qu'on méprise. À celui qu'on hait.

Et le tour est joué !

L'arabe, le musulman sont en effet les mieux placés pour disparaitre dans les nuées.

On les poursuivra sur leurs terres, dans leurs maisons, jusque sur leur lit de morts... pour les achever au nom d'une sécurité dont l'empire a le secret.

 

Tuez-les tous et revenez avec leur linceul, en Irak, en Libye, et surtout en Syrie.

Aujourd'hui parce qu'ils sont tyranniques on les terrorise, demain  parce qu'ils seront terroristes, on les tyrannisera.

Concept dissolvant par excellence... le terrorisme est en plus une arme à double tranchant puisqu' on se croit fondé en droit de terroriser le terrorisme

Et si tout n'était qu'un mensonge tenu pour vrai?

Un concept vide pour faire le vide et se remplir les poches?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.