L'Unique et sa sexualité

L'Unique et sa sexualité © Journal de Personne

http://www.lejournaldepersonne.com/2013/04/lunique-et-sa-sexualite/


Devant Notre Dame, il y avait deux femmes enlacées

Elles s'embrassaient sans être embarrassées

Longuement, passionnément jusqu'à éclipser le monument

Un baiser, juste un baiser qui a désormais droit de cité

Politique, éthique et esthétique sont à revisiter

Le mariage pour tous oppose les pour et les contre

Dans un étrange clivage

Entre les pour qui sont pour les pour et contre les contre

Et les contre qui sont pour les contre et contre les pour

C'est le nouvel âge, celui des vrais remue-ménages

Une nouvelle société est née

Qui voit ou verra l'acquis triompher de l'inné

Les révisions bousculer toutes les prévisions

Nouvelle vision du monde... nouvelle division pour tout le monde

Il ne s'agit pas seulement de droits mais d'une nouvelle profession de Foi

On change de rôles... on change de symboles

Que l'on soit enchanté ou désenchanté

Force est de reconnaître que l'histoire est ce qu'elle est

La marche triomphale de l'irrationnel

Qui a toujours mis à mal notre raison sempiternelle

La logique n'a rien d'ontologique

Les egos sont venus à bout du logos

Sous le dicte ou le diktat d'Éros

Par delà le bien et le mal

Par delà le mâle et la femelle

Il y a des rencontres de troisième type

Pour fonder de nouveaux archétypes

À travers l'union entre un mâle et un homme, une femelle et une femme.

Parce que l'homme est une femme comme les autres

Et la femme un homme comme les autres...

Les mâles et les femelles sont renvoyés dos à dos.

Cela fait partie des nouvelles nourritures disait déjà Gide

Des nouvelles faims

Qui ne se poseront pas à mi-route

Mais qui ne se tairont que satisfaites.

Le sens des mots ne sera plus le même

Il faut réécrire ou relire le poème

Qui célèbre les fiançailles du même avec le même

Non, l'altérité n'est pas altérée mais désaltérée

La créature défie la nature

Au nom de la folle liberté d'être toujours autre

Autre que l'autre...

C'est à dire le même que soi-même

La religion va devoir rendre l'âme à Dieu

Arrêtons de se raconter des histoires

Le problème n'est pas le mariage pour tous mais l'homosexualité

Le goût des uns imposé aux autres

Le particulier élevé au rang de l'universel

N'ayons pas peur des mots

Même si les mots nous font peur

Quand il s'agit d'un bouleversement symbolique de cette ampleur

Qui verra Tristan mourir pour Tristan

Ce ne sera plus triste mais attristant !


Politiquement Pour
Poétiquement Contre...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.