mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 2 mai 2016 2/5/2016 Édition du matin

L'attaque des kebabs voilés et les amazones de La Hique

Nos contrées, et particulièrement nos faubourgs, subissent actuellement une attaque sans précédent de hordes de kebabs voilés, se livrant à la destruction de nos us et coutumes avant d'aller se terrer au fond de leurs caves.

Heureusement, de valeureuses amazones du clan de La Hique se dressent sur leur chemin pour protéger nos sociétés bienheureuses.

 


Tel pourrait commencer, en caricaturant à peine, une retranscription des batailles rangées ayant lieu en ce moment sur Médiapart. Le Club nous livre ainsi un de ses débats dont il a le secret, avec de rapides montées d'adrénaline, échanges d'insultes, interprétations oiseuses des un et des autres.

 

Nous aurions donc 2 camps, les féministes laïques et fachos d'un côté et de l'autre de dangereux irresponsables et machos prêts à se soumettre au péril islamiste. Bonjour le goût de la nuance. Bonjour la caricature.

 

Donc il serait peut-être temps de se calmer et de regarder posément quel est l'objet de la controverse. Quelle est la nature d'éventuelles menaces? N'y a-t-il pas lieu, non plus, d'envisager que certaines demandes issues de croyances religieuses ne sont pas fondées et doivent être rejetées?

 

Ne peut-on débattre de ces sujets sereinement sans tomber dans cette atmosphère de guerre des civilisations?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
A propos de la proposition d'Eva Joly. Le Parti radical de gauche a déploré qu'elle "confonde laïcité et clientélisme communautariste". Même le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, s'est montré sceptique, jugeant "louable" cette proposition, mais ne pensant pas qu'elle "puisse trouver une traduction dans le cadre législatif français". Il a d'ailleurs rappelé que "des dispositions administratives existent dans le service public pour accorder des autorisations d'absence" pour les grandes fêtes religieuses de chaque confession, mais que "cette autorisation est diversement appliquée" dans le secteur privé. CRITIQUE D'UN PORTE-PAROLE D'EELV La proposition a enfin suscité l'hostilité au sein même d'Europe Ecologie-Les Verts. Pascal Durand, un des porte-parole d'EELV, a ainsi déclaré jeudi qu'à "titre personnel", il était opposé à cette idée. "Cette question relève essentiellement de la campagne, la position d'Eva Joly n'est pas dans le programme d'EELV", a-t-il dit lors d'un point-presse. "Je pense que c'est une proposition de nature à remettre en cause certains éléments du contrat collectif républicain, a-t-il estimé. Porter atteinte au principe de laïcité en demandant à la République d'instaurer de nouveaux jours fériés directement liés aux religions des personnes qui pourraient les revendiquer, je pense qu'il faut y réfléchir", "ça mérite un vrai débat", selon M. Durand qui s'est dit "défavorable" à cette proposition.

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 43 abonnés

Le blog de Le Père Vert Pépère

mots-clés