Une chose est sure: M. Cahuzac ment!

Les révélations de Médiapart sur le (présumé, restons prudent) compte en Suisse de M. Cahuzac troublent de nombreux abonnés de Médiapart. Il est vrai que le PS ou les membres du PS nous ont habitué à une telle probité que l'on tombe des nues. Nulle affaire de montres de collection, de financement occulte du parti au PS. On ne mange pas de ce pain là au PS.

Les révélations de Médiapart sur le (présumé, restons prudent) compte en Suisse de M. Cahuzac troublent de nombreux abonnés de Médiapart. Il est vrai que le PS ou les membres du PS nous ont habitué à une telle probité que l'on tombe des nues. Nulle affaire de montres de collection, de financement occulte du parti au PS. On ne mange pas de ce pain là au PS.

L'avenir nous dira qui a raison. Médiapart quand il affirme que M. Cahuzac a eu un compte en Suisse ou ce dernier quand il nie.

 On ne peut cependant que noter que, depuis une semaine que cette affaire a éclaté, M. Cahuzac a déjà menti deux fois.

 Une première fois quand il a d'abord nié s'être jamais rendu en Suisse, avant de reconnaitre s'y être rendu en 2010 sans trop se rappeler pour quelles raisons. Je ne sais pas vous, mais moi je me suis rendu 4 fois en Suisse et j'en connais précisément les raisons. C'est inquiétant ces troubles de la mémoire non?

Une seconde fois quand il affirme que l'achat de son appartement parisien a été financé aux 2/3 par un prêt bancaire. Or, selon les informations qu'il révèle lui-même sur son blog (http://www.jerome-cahuzac.com/) dans le tableau ci-dessous, il confirme les informations de Médiapart selon lesquelles seul 1/3 de cet achat est financé par un prêt bancaire, le reste l'étant par des apports personnels.

0 724×1256bis

M. Cahuzac, présumé innocent, est bien maladroit dans sa propre défense.

Il serait pourtant facile à M. Cahuzac de démentir de façon formelle les allégations de Médiapart. Il lui suffirait de demander à UBS de lever le secret bancaire le concernant, et de révéler si il a ou non un compte bancaire. C'est ce qu'avait fait en 2004 Alain Minc dans l'affaire Clearstream.

Ajout 13/12/12

De plus, M. Cahuzac a aussi menti par omission dans sa déclaration d'intérêts à son entrée au gouvernement.

Il n'a fait mention de ses participations ni dans sa clinique, ni dans la société Cahuzac Conseil qui auraient du apparaitre dans la section "Instruments financiers détenus par le ministre". 

lien: http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/jerome_cahuzac.pdf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.