Le gouvernement français condamne à mort un somalien

Mohamed Mousse Farah a purgé sa peine de prison en France. Le gouvernement lui refuse le statut de réfugié et veut le renvoyer dans son pays où il est sûr d'être assassiné.

Mohamed Mousse Farah a purgé sa peine de prison en France. Le gouvernement lui refuse le statut de réfugié et veut le renvoyer dans son pays où il est sûr d'être assassiné. Ce fut le cas pour Youssou Mohamed Ahmed, assassiné fin 2018 dès son retour à Mogadiscio après son expulsion de Suède.

Frederic VEAU,  Préfet de la Corrèze, refuse de revenir sur l'expulsion de Mohamed en se retranchant derrière cette décision administrative. Il semble ignorer que les avocats de Mohamed ont déposé un recours contre le rejet de sa demande de statut de réfugié.

Nous étions une cinquantaine rassemblés hier 13 mai devant la préfecture de Tulle à l'appel de la CIMADE, de RESF et de Montagne Accueil Solidarité pour tenter d'empêcher cet acte criminel du gouvernement français; voici quelques extraits de notre déclaration commune.

"Nous associations de soutien et de défense des droits des étrangers, signataires du manifeste "Non aux expulsions de la Montagne Limousine", demandons à M. Frédéric VEAU, préfet de la Corrèze, d'annuler sa décision (...) Mohamed Mousse Farah est toujours demandeur d'asile en attente d'une audience devant la CNDA (...) sans attendre la fin de la procédure, le préfet de la Corrèze ordonne à Mohamed de quitter le territoire français sans délai (...)

Quel est le sens d'une justice qui enferme pendant des années une personne et qui, trois semaines avant sa sortie, le condamne à nouveau?

Quel est le sens d'une justice qui ordonne un retour forcé dans un pays en guerre et sans Etat, en proie aux violences des Shebabs et de Daesh?

Le retour en Somalie est une condamnation à mort pour Mohamed Mousse Farah.

(...) Non aux expulsions sur la Montagne Limousine! Oui à l'accueil!"

Contact presse:

Association La Cimade, maison des association - 19290 PEYRELEVADE

07.78.54.28.74 - peyrelevade@lacimade.org

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.