cerises

aujourd'hui, dimanche, il pleut, les pâquerettes sont fermées, les nouvelles sont épouvantables, alors voici un poème pour penser à des temps meilleurs

 

Avoir besoin

Du jus des cerises

 

Plein la bouche

Eclatante cerise

 

besoin de tes grappes

Pendantes sur une main

 

D'un tourbillon de Cerises

 

Plus brillantes encore

Fontaines ô

 

Cerises qui vaut de l'or

Sur les étales

 

Jusqu'au rayon

Bien poudré

 

              Gérard Lemaire 2007

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.