Je rêve d'un art...

Je rêve d'un art qui n'existe pas / Ce serait l'enfance / qui recommence tout

Ce serait l'art du partage et le partage / de l'art / Ainsi les bévues les plus opaques / s'éclairciraient / Et les imposteurs prendraient la fuite

La vérité est fruste / Avec de tels angles / Plus morts que vifs (si je m'entends bien)

Et moi je n'aime pas l'art / Qui ne cherche pas la vérité / Je le rejette / Il n'a rien à me dire

Ce ne serait qu'un colosse aux pieds d'argile / Une ombre nocturne

                         Gérard Lemaire       2001

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.