dans les branches d'un cerisier

Dans les zones d'ombre

La volonté d'un seul

 

Peut tomber à genoux

Pour cette obscurité

 

Au loin elle le protège

Quand l'esprit peut la concevoir

 

Seulement poser les doigts

Sur la tenture de lumière disparue

 

Cette double altérité

D'un faisceau incrédule

 

O tourbillons des voix

Ont-ils toute la mesure

 

Cet échantillon sauf

Dansant dans les branches d'un cerisier

 

            Gérard Lemaire     2014

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.