Tour de passe

                        Tour de passe.

Est-ce qu'un poème peut pénétrer dans une usine / Son front d'emphase fait défaut

Il a des touffes de barbelés dans les fesses / Par où la sortie de l'entrée

Il lui faut des chiens à l'odorat de fin chasseur / Attention de ne pas fondre dans les hauts fourneaux

De toute façon vous êtes trop gentil / Ce n'est pas une face ici pour les initiés

Lui installé au bar il se plaint deNe pas gagner mille cinq cents par mois

Après vingt ans de bons et loyaux à la Poste / L'usine locale licencie sans remords

Est-ce seulement question de théories économiques / Peut-on enfermer un homme sans que l'air s'en aperçoive

                                                                                              Gérard Lemaire               2004-2009

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.