"Un devoir ...défalsifier la mort"...

 Je vois comme un immense devoir

S'employer à défalsifier la mort

 

Elle a été travestie par tous les pouvoirs

Elle ne peut leur appartenir

 

Je ne la vois que dans un jazz de joies

Dans les guirlandes de poèmes (pas celles-là électriques)

 

Sur les plages chaudes parmi d'autres océans

Parmi des vagues de l'oasis inconnue

 

Celle qui nous a été toujours cachée

pour que règnent de moches ténèbres

 

Parmi l'humanité enfin heureuse

Là arriverons à aimer la femme la plus mystérieuse

 

Enfin elle ne sera plus l'intouchable

Dans les chants des sources scintillantes retrouvées

 

     Gérard Lemaire   2013

poème publié dans Aura (Mons) n°76 hiver 2012-2013 et dans la biographie anthologique "Gérard Lemaire, un poète à hauteur d'homme" faite par Robert Roman au Contentieux (mai 2019)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.