Écrire des poèmes sur le mur d'un cahier

Ceux dans les prisons

Dans les hôpitaux

Écrivant des poèmes

Sur le mur d'un cahier

Sur une feuille décrochée d'un mur

 

Seulement rien du tout

Seulement pour passer un temps

Pour se convaincre de ne pas être seul

Pour appeler un témoin absent

Pour peut-être souffrir un peu moins

 

De courts magmas

D'une langue estropiée

Mis bout à bout

Sur le lit d'une cellule

Sur le lit tout blanc d'un couloir

 

Des sortes de strophes jetées

Suant les inepties

Malgré tout et croyant exister

Stèles de lierre au bout du rouleau

 

        Gérard Lemaire       2012

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.