le dimanche matin, à la boulangerie

On est si heureux le dimanche matin

D'aller chercher le pain à la même boulangerie

De l'acheter de le payer

De faire la queue

De voir les jolies dames qui servent

D'attendre son tour

De regarder les gâteaux sous les vitrines

Malgré tout quelques instants qu'il faut

voler dérober

On a à peine le droit de le dire

Plein de monde va vous tirer dessus sur

le col

Les voitures même prennent toute la place

devant le magasin

Elles peuvent s'emboutir à qui-mieux-mieux

Mais il y a souvent du soleil

Tout baigne comme dirait l'autre

Même si ça ne dure pas

Il se passe un brin de joyeux

Même les chiens jappent en attendant leurs

maîtres

Accrochés à un banc

 

               Gérard Lemaire       2004

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.