même un rien, ce n'est pas rien

et pourtant les "importants" pensent que seul ce qu'ils disent est important....

      Le doigt du destin.

 

Même

la petite bavure

de la plume

toute en larme accidentelle

sur le papier glacé

 

Ce n'est pas rien.

 

      Gérard Lemaire      1976

dans "Quelques veilleurs  quelques flamboyants"    dans le supplément à "Le Crayon noir"   4° trimestre 1976

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.