2003, grève contre la réformes des retraites, mais que disaient les radios ?

                 Mais que disent les radios ?

Depuis un mois que les grèves ont commencé

Les radios (dont radio France) ne parlent que de / l'essoufflement du mouvement social

À écouter leurs montages (leurs cantiques) de / bandes audio (je me suis arrêté sur « bande »)

Il y aurait de quoi déprimer l'auditeur le / plus engagé dans la grève

Le ton général répété jours après jours

Reste le même : « Demain ce sera fini

Les grèves seront un échec »

Et ils commencent même mais rarement à s'intéresser / à ce que disent les ouvriers

On croyait d'ailleurs qu'ils n'existaient plus

Selon les mêmes informateurs et sociologues / en rescousse

Je me demande comment ces « ouvriers fantômes » / peuvent encore se battre aujourd'hui

Après ce qu'ils ont à endurer

                Gérard Lemaire             12 juin 2003

En mai-juin 2003, les grèves contre la réforme des retraites de Fillon ont subi un échec par trahison des directions syndicales. (voir les informations sur WikiRouge)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.