"Le printemps est un concert"...

Le printemps est un concert

Qui vrille le monde disparu

Je vois le monde s'éloigner

Et se perdre sous la botte

le monde tombe dans une fosse

Poussé par les hommes sanglés

Chaque être humain le sait

Son corps mieux que lui

La saison renouvelle ses atours

Sur les gorges d'enfants trop serrées

Les oiseaux sont seuls

À chanter l'Amour

Quelle existence nous est donnée

Plus qu'un regard d'effroi

                  Gérard Lemaire     2002

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.