Emilio Prados Such, poète espagnol

voici encore un poète conduit à l'exil à cause de son engagement

Ce poète venu de Malaga

dont j’ai oublié le nom

Il est né à Malaga

Il en est parti

Avec Picasso

Il a dû fuir au Mexique un jour

Ayant perdu son Littoral

Il est mort au Mexique

Pas de trace de lui à Malaga

C’est Picasso qui prend toute la place

À retardement

Malgré tout

Je vais rechercher ce nom

Je vais le retrouver

Perdu entre des pages et des pages

Je ne connais rien de plus de lui

Il a dû fuir avec d’autres

Miguel Henriquez n’a pas pu fuir

Ou n’a pas voulu

 

Qui dirait quelque chose de plus pour l’instant

 

C’est trop peu

Mais je garde deux syllabes inconnues

dans la tête

Deux syllabes

Deux syllabes pour spécialistes

     

      Gérard Lemaire    2014

p 309 du livre "Gérard Lemaire, un poète à hauteur d'homme"     le Contentieux, Toulouse mai 2019

paru dans Aura n°86, automne 2015, une revue de poésie sise à Mons en Belgique

 

Emilio Prados Such, né le 4 mars 1899 à Malaga et mort à Mexico le 24 avril 1962 était un poète espagnol appartenant à la Génération de 1927. Poète engagé et défenseur des opprimés, il est contraint à l'exil en 1939. Il est alors conduit à un repli sur soi et une quète d'identité. Apparaît dans son œuvre une dimension métaphysique. (encyclopédie de la littérature, Garzani, 1997)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.