..."Le malheur a été semé avant tes pas ou tes gestes"...

 

Le pire arrive tous les jours

On tue ton poème / il ne sortira pas de ta bouche

 

Le pire arrive avant toi dans toute naissance

Le malheur a été semé avant tes pas ou tes gestes

 

Tu ne peux rien délivrer

Tu dois inlassablement maquiller ces échecs

 

Le pire arrive à chaque instant

Et personne ne veut transmettre un tel message

 

On tue dans les délices du feu

Chacun y boit sa pitance de désastre

 

Le meilleur n'a jamais eu lieu

Et personne ne s'en rend même compte

 

Le meurtre triomphe dans l'invisible origine

Le malheur a déjà broyé la fugacité d'un éveil

 

     Gérard Lemaire   2013

(avant d'être dactylographié par l'auteur, il avait écrit à la main ce poème sur les dernières pages du livre de Clarisse Lispector "Auprès du cœur sauvage" ; il faisait cela quand il n'avait pas d'autre papier à portée de main)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.