tuer le poète et obtenir sa place

Il faut oublier le silence de l’homme

Personne ne dira qui a tué le poète
Mais beaucoup voudront encore obtenir sa place
Ils se feront photographier en des poses sibyllines
Seul l’écran
Cet écran magnifique est devenu l’interlocuteur
Comme le vieux curé d’autrefois
Mais les mains en vérité plongent dans les plus violentes ténèbres
Des pas parfois peuvent s’affoler
Des portes quelques portes mal fermées claquer
Le destin paraît plus nu
L’air du temps distillé par les plus belles hauteurs
Propage qu’il est aimable en quelque sorte de se taire
Même le marchand de légumes a les lèvres cousues
Qui ne désirerait être lambda de mode

    Gérard Lemaire   2006

publié dans "Les socles du vent" (I/II) aux éditions du Gril, en 2006. Le directeur de publication, Paul Van Melle, 1926-2017, était un poète belge ; il a fondé en 1985 le Groupe de Réflexion et d'Information Littéraire, G.R.I.L. et en 1988 les éditions du Gril ; en 1986, la revue de poésie : Inédit Nouveau, 282 numéros

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.