"Où es-tu drapeau du sang volé"

                                          Jusqu'au fond de la honte.

Où es-tu drapeau du sang volé / Sous un front enseveli roulé

Pauvre loque pour les ici-bas / Pauvre salut disparu dans les miasmes

Maintenant arrache-toi le ventre pour parler / Cette brûlure vaut bien que tu bascules de l'enfermement

Déjà qui te pousse à toucher cette tombe / Puisqu'elle est sacrée – écarte-toi

Quoi d'une bête obscure te fait craindre un sacrilège / Ta bouche ne sait même pas bégayer

Tu vas disparaître ici-même / Ai-je assez de l'ombre blessée d'un souvenir

Ce tourbillon-là envahit seulement toute la folie / Comment me défendre de l'entendre vif hurlement

                                                                     Gérard Lemaire (R.S.M.), Piazza Malesta, 20/6/Huit.

R.S.M. : Repubblica di San Marino

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.