..."J'entends la fuite d'un verbe qui a perdu la foi"...

Shelley dans les flots de la Spezia
Et ses bottes blanches que rejettent
le ressac
J’entends la mer qui se déchaîne
Ce voilier en pièces les voiles dans l’eau
Ces toiles déchirées qu’emportent tant de vagues
J’entends plusieurs millions de cadavres
bouger en moi
Se reculer et avancer dans cette houle
de la perte
L’assoiffement par ce que je découvre
Dans la couche sans amour
Dans ce qui devient le tranchant d’un
velours sans appel
Dans le risque sérénade
J’entends la fuite d’un verbe qui a perdu la foi
J’entends ses aventures torturées sous
la foule et ses mouroirs
Ce papier qui grésille en torches de 
tombeaux
Je découvre l’ange qui est mort
Cette dame de Mercy clouée sur la colline
Dans la poitrine de Keats     

          Gérard Lemaire   2000

publié dans Diérèse n°10, juin 2000   revue de poésie, maître d'œuvre : Daniel Martinez (Ozoire la Ferrière, 77)

et dans la biographie-anthologique : "Gérard Lemaire, un poète à hauteur d'homme" de Robert Roman, le Contentieux, mai 2019 (p330)

Né le 4 août 1792 à Horsham dans le Sussex, en Angleterre, Percy Bysshe Shelley était un poète britannique. Il est mort à 29 ans, en mer, au large de Viareggio en Italie. Il était l’époux de Mary Shelley, célèbre pour avoir écrit « Frankenstein ou le Prométhée moderne ».

John Keats (1795–1821).  The Poetical Works of John Keats.  1884  La Belle Dame Sans Merci

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.