Les artistes de la glose.

.../Ils ont su ignorer le misérable/...

             Les artistes de la glose.

 

Ils ont de vierges paroles

Parfois qui ne les écouterait

 

Voix de perfection au-dessus des miasmes

Voix qui résonnent sous les amphithéâtres

 

Quel miel enfin coule de ces gorges

Dans une suavité qui estompe l'injure de la blessure

 

D'eux tombe le charme le plus savant

Leur verbe brille en spirales de dons

 

Ils effacent d'un coup le tableau sombre

D'une épouvante quotidienne qui toujours s'allonge

 

Maîtres en abréviations

Ils ont su ignorer le misérable

 

Cette présence sonnerait comme une faute

Ces magiciens en érudition voguent sous la clarté des lustres

 

      Gérard Lemaire   2004

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.