Dernier courrier.

                      Dernier courrier.

Faut-il répondre ?

Combien de temps est-il opportun d'attendre

Avant de répondre ?

En quels termes

Dois-je répondre ?

Sur quel ton ?

Avec quel langage ?

Et faut-il écrire ce « cher » qui

M'a toujours gêné?

Dans quel but ?

Serai-je reçu compris ?

Serai-je seulement.... accepté ?

Je suis perdu

Encore une fois.

J'aimerais être spontané.

J'aimerais être libre fort

Et sans principes.

J'aimerais transmettre quelque chose

Si peu que ce soit.

L'amitié existe-t-elle ?

Peut-elle exister jamais

Dans de telles conditions?

Il n'existe que des rivaux partout.

Des adversaires potentiels.

Struggle for life mon cher.

Alors ?

Je me tortille. Je plie.

Je suis si heureux quand je réponds.

Comment résister ?

     Gérard Lemaire   1997

dans "Tu es si nu que tes os frissonnent", volume en attente d'éditeur  1997

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.