...somnolence...

poème écrit en 1982 mais combien actuel en ce mois de mars 2020, mois de confinement !

Dans les tranchées de la somnolence de
Ce tranquille plaisir de ne rien faire
                                                      Dans ce passage
Aux lois si incertaines
Dans cette sombre béatitude raisonnée
Où le chaos devient une fête perpétuelle
Dans cet espace brûlant et armé de repos
Béni unanimement par tous les dieux et les potentats
Présents ou absents
Dans le jeune creux souverain de ce rêve monnayable
Où l’âme effarée fait peut-être semblant de cueillir les
Raisins
Au fond de ce hamac dans le bleu
Dans le lointain nuage de rires et d’édredons
Dans ce filet ce réseau de si molles caresses
Et de châtreries
Dans cette alcôve où coule le vin de Patmos
Dans ce songe express et ces rues mouillées de vitrines
Dans la danse et les airs violentés de chansons
Dans cette gerbe de fascinantes crevasses
Sur ces terrasses qui flamboient

Ma volonté d’écrire me tenaille

     Gérard Lemaire     1982

paru dans "Flammes et Hommes"  édité par Caractères en 1983

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.