pourquoi n'emprisonne-t-on plus les poètes ?

pour qu'on ne parle pas d'eux, d'elles ! la poésie est subversive. Vous ne le croyez pas ?

 

Toute poésie ne peut être que subversive

C'est pourquoi on n'emprisonne plus les poètes

 

Cela ferait parler d'eux

Et ce serait gênant

 

Toute poésie a une bombe dans le ventre

Elle ferait trop de bruit

 

Les gens ne sauraient plus où se mettre

Pour faire semblant de survivre

 

Ils n'iraient plus travailler à la même heure

Ni au même prix

 

Ils feraient enfermer leurs tortionnaires

Avant le prochain pour exterminer

 

Alors préférer la romance hors chute

Les prisons débordent déjà de prisonniers

 

            Gérard Lemaire 2015

dans la revue de poésie "Stardust Memories" septembre 2019, Amsterdam

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.