tous pareils ?

Juste un réveil

Pour ne pas y croire

 

Enfoncé dans les foules

Qui piétinent

 

Les pavés sous le bitume

Le miroir des Impeccables

 

Enfoncé dans la faille

Incendiant maintenant toute la terre

 

Même le flot médiocre des

Antennes s'ébroue

 

Comme si du haut en bas

Nous étions tous pareils

 

À parler à tort et à travers

Sans une paille d'héroïsme

 

          Gérard Lemaire     30-1-2009

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.