Que faire quand un vin brûlant /...


Que faire quand un vin brûlant
Se renverse dans ta tête

Il coule si droit en plénitude
Ou encore ondulant sans cesse

Ne pas boire ce vin équivaudrait
A se plier en quatre dans un cercueil

Mais où va-t-il couler encore
Ce n’est pas une fièvre

N’étant là que vin
Que fruit des vignes de passage

Il réchauffe presque tout le palais
Et il coule dans cette langueur

O fontaine de mèches tourbillonnantes en flots
Ma bouche se remplit de tes armes rubis.

                 Gérard Lemaire

publié par Yvette Vasseur dans Écho du Ch'Nord, années 2000

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.