Autour d'un pot

               Autour d'un pot.

Là où s'arrêtent les idées fausses

C'est le soleil lui seul qui est vivant

L'idéal serait une table d'amis à quelque

terrasse

Lippes souverainement heureuses

Mais on peut se contenter de moins

Même isolé on est bien / sous le parasol

Là s'arrête la bêtise et la Bête régnante

Et les discours des hommes à la face escarpée

On est bien à n'importe quelle heure

Mais surtout dans l'après-midi

Dans l'heure la plus creuse

Quand les lieux à ravages bouclent les

gens en foules

Qui ne savent pas qu'ils peuvent être libres

Bien qu'ils agissent des quatre fers dans

ce sens

                  Gérard Lemaire      2003

(normalement, il y a un espace supplémentaire après : heureuses, régnante, foules, libres ; mais quand je passe à l'enregistrement au brouillon, ces espaces disparaissent ! même quand j'ai essayé d'en rajouter -désolée) 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.