..."piétiner l'indécision du vrai"...

                                         Le coude-à-coude sauvage.

À qui cette parole  /  Au premier qui la prend

Si son flot va plus vite  /  Si tout son monde d'énergie y passe

Il te saisit à rebours  /  Tu es à plat sur le tapis même rouge

Par quel déclic dont il est seul à connaître le chiffre  /  Parmi les orages en traverses

A-t-il tiré cette volonté d'exister en paraissant  /  Est-il l'officiant de quel honnête homme

Je sais qu'il a trouvé son auditoire  /  Sa foulée n'a pu que piétiner l'indécision du vrai

Le murmure qui ne vient pas  /  Le gibier ainsi offert et plus allongé que les autres

                                                                        Gérard Lemaire 2007

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.