La chanteuse.

Pourquoi cette chanson me parle aussi clair
Aussi longtemps dans un sort de brusquerie

Cette voix de femme m’enveloppe
Elle parle du passé avec une telle douceur d’accent

« Frédé Frédé » appelle-t-elle
Joue pour nous ta guitare « Frédé »

C’est à devenir fou du passé
Et je n’ai jamais aimé le tout passé

Avec elle « Frédé » tu trépasses délicieusement
Dans un alanguissement si vrai

Elle chantait avec cette voix cette dame
Et je la découvre avec cette force si longtemps après

L’écoutant en moi de jour en jour
Pénétrant un lieu que je ne peux ouvrir maintenant

Et nul ne peut.

             Gérard Lemaire    2009

paru dans l'Écho de ch'Nord, revue de poésie d'Yvette Vasseur (blog : Ysarts.over.blog.com)

"Frédé", c'est une chanson écrite par Michel Vaucaire, chantée par CoraVaucaire ; Frédé, Frédéric Gérard, tient le cabaret "Lapin à Gill" (Ou Agile) à la Butte Montmartre ; s'y retrouvent Carco, Mac Orlan, Max Jacob, Picasso, nombre d'artistes et écrivains du début du XXième siècle, souvent fauchés à l'époque ; le patron, un peu à la manière de Bruant, n'était pas très aimable avec les clients, récitait Ronsard et chantait. (informations tirées du "Cora Vaucaire" de Gilles Costaz, dans la collection Chansons d'aujourd'hui chez Seghers, 1973).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.