Mépris total

Je crache mon mépris sur cet exécutif qui après avoir réduit allègrement tous les moyens dont disposaient les hôpitaux, en lits, en soignants, en matériel, en produits, en espace, vient aujourd'hui nous chanter les louanges de ce personnel héroïque. Il l'a fait d'autant plus facilement qu'il savait que les médecins, infirmer(e)s et aide-soignant(e)s continueraient à

faire leur travail au détriment de leur santé, de leurs familles, de leur sommeil, de leur repos puisque, on le sait et il le savait, ces personnels ont un attachement fort à leur pratique et, surtout, à leurs patients. Un tel comportement est méprisable, insupportable, révulsant.

Tout compte fait, il ne mérite même pas mon crachat.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.