Kaspersky, Huawey et consorts

Du danger des sociétés actives sur internet et sous la coupe de régimes dictatoriaux.

On a beaucoup parlé du danger d'espionnage que représentait la société Huawey, société chinoise comme on sait. Il y a pire. Vu la nature du régime chinois, il suffirait d'un froncement de sourcil pour que Huawey gèle tous ses équipements et paralyse routeurs, concentrateurs, nœuds, DNS, etc. Déjà, Vodaphone en Angleterre a trouvé des fonctions cachées dans des équipements Huawey (https://www.solutions-numeriques.com/des-failles-dans-les-equipements-huawei-detectees-par-vodafone/), une équipe de Finite State a trouvé une "porte dérobée potentielle" dans la moitié des équipements de cette firme (https://www.phonandroid.com/huawei-equipements-reseau-firme-seraient-vulnerables-piratage.html). Ces équipements sont donc, me semble-t-il, potentiellement très dangereux et il convient d'en tenir compte. Même raisonnement avec Kaspersky, société russe, qui propose essentiellement des anti-virus et qui, sur instruction du pouvoir, pourrait bloquer les PC qui en sont munis (on peut supposer que cette société a de grandes compétences en matière de virus). Bref, ni paranoia, ni angélisme, de la vigilance.    

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.