Mots d'absence, de Saïd Mohamed (à paraître)

Un peu de subtiles douceurs dans ce monde de brutes épaisses : les amiz de Saïd Mohamed

Dreamland // Cristal Baschet & Ayasa Handpan // Karinn Helbert & Jeremy Nattagh © Jeremy Nattagh

 

De Saïd Mohamed :

« Bien que l’époque soit difficile, nous continuerons néanmoins à faire ces projets qui nous tiennent à cœur pour prouver que nous sommes encore bien vivants, et que nous rêvons toujours malgré la peur du lendemain qui se déverse à longueur de journaux par tous les canaux des organes officiels. 

Nous ne serons jamais que des officieux, des ouvriers de la beauté, qu’à cela ne tienne, nous ferons ce que nous savons faire et qui donne un sens à notre existence. 

Voici des nouvelles de l’avancement des travaux de ce nouveaux projet auquel certains d’entre vous avez déjà participé. 

Le mixage est quasiment bouclé. Mais jusqu’au dernier moment il y aura des changements avant d’envoyer au pressage. Karinn Helbert a l’oreille musicale, et elle veille à tout. Elle écoute et réécoute les enregistrements, capte les moindres défauts, qui ne s’entendent pas forcément la première fois mais à la dixième ou à la vingtième. 

Voix trop faible, souffle trop ou pas assez présent. Il faut faire de la musique et des voix une dentelle, un dialogue. Donner de la vie où il en manque, atténuer la vigueur là où il y en a trop, ajuster chaque consomme et relever chaque voyelle, emboiter la musique écrite sur les mots dans la lecture et la tessiture de voix, ajuster les spectres des voix et des cordes.  C’est le travail de Karinn Helbert, de Manuel Decocq qui travaille les arrangements avec elle, d’Isaac Azoulay qui se charge du mixage. Déjà plus de 20 jours pour éditer et mixer la musique…mais ce n’est que le début. Christophe Brunet  est en train de les rejoindre pour travailler le montage des voix et le mastering. Karinn et Christophe sont tous deux sont en dialogue permanent. Complices depuis plus de vingt ans, ils ne savent plus combien de projets ils ont réalisés ensemble. Je suis en de très bonnes mains avec cette belle équipe. »

(Saïd Mohamed)
son site : http://ressacs.hautetfort.com/

said-mohamed-prix-charles-cros-de-poesie-2018

Pour donner une idée des recherches en cours : DREAMLAND, par Karinn Helbert au cristal baschet et Jeremy Nattagh au Ayasa handpan... artistes délicats ô combien, qui participent également au chantier sonore en cours de Saïd Mohamed à paraître pour décembre 2020, année de tous les possibles.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.