Bien sur qu'on est en idiocratie, faudrait être idiot pour ne pas le voir...

Bien sur qu'on est en idiocratie, on l'a toujours été, c'est même la marque de fabrique de l'Ancien Monde. Il faut juste s'entendre sur les termes. On ne va pas tout mettre sur le compte de Macron, lui ne peut retenir son innocence de nous prendre pour des idiots parce qu'au niveau basal il y a de quoi s'inquiéter. Jugez-plutôt... avec en prime un test diagnostic de radicalisation ?

1° Si je perds ma virilité c'est parce que ma-mon boulangère-boulanger (obligé d'être inclusif sur cet exemple) nettoie les vitres de son présentoir devant ses croissants et son pain en exposition. Vous deviez la voir, plusieurs fois par jour, (en fait je la vois systématiquement), la gâchette à la main vaporiser des mètres cubes de nuages de détergent avec zèle, allégresse et suffocante quantité (j'exagère là pour le burlesque de la situation). Surtout ne vous avisez pas de la déranger de manière impromptue. Si vous avez le malheur de lui faire remarquer le poison qui se dépose selon la loi de diffusion brownienne des gaz vous pouvez finir au bûcher pour vanité schizophrénique. Si cela n'est pas ajouter au malheur du monde !.. Ensuite elle me montre les gueules sur son blase parce que je n'achète pas son pain. Misère existentielle ? Lolly*

2-a° Si mon président de copropriété "me fait une tête de chien" en langue politiquement correcte** ("me fait la gueule" en langue usuelle), c'est qu'il croit que les sacs poubelles plastiques ne peuvent pas finir par constituer un septième continent dans le Pacifique. C'est inconcevable pour lui. Bien que je sois intimement persuadé qu'il soit un fainéant fini, et que ceci peut expliquer cela.
2-b° Comme il est un peu raciste il me regarde avec dédain quand je lui explique la floculation à l'alumine pour épurer l'eau dans les châteaux. Parce que oui il n'a pas encore compris que l'aluminium n'existant pas à l'état naturel notre immunité n'a pas appris à s'en débarrasser. 
2-c° Comme de plus il est bien facho de base, il se fout de mes propos et n'en fait qu'à sa tête... Non en fait ça c'est pas le fascisme mais le nazisme :(

3° En règle générale si on a la migraine c'est que le Monde tourne carré... alors que la Terre tourne rond, je veux dire à vitesse constante. La terre tourne continuellement mais nous on ne peut la concevoir qu'en la quantifiant (dans les deux sens du terme : économique et physique)

L'idiotie mène à l'abomination chez les frustrés c'est pourquoi il nous faut nous éduquer, afin de ne pas se surprendre soi-même un jour dans un acte irréversible et idiot. 
"Je vais élire un tel parce qu'il est plus intelligent que moi" : idiocratie
"Je suis pauvre mais au moins mon représentant est bien habillé, il a une cravate" : idiocratie vous dis-je !..
"Moi je poinçonne Porte des Lilas et je ne me rappelle pas si un jour j'ai eu des rêves, des divagations" : idiocratie toujours

Vous avez compris, je ne vais pas plus loin sur le terrain des exemples, on pourrait faire un annuaire.
Plus intéressant ce que je voudrai porter à votre connaissance, c'est la notion d'évaluation de la cognition, cela peut servir pour comprendre les mésusages des mots qui finissent par être entendus comme des insultes à juste ou mauvais titre.

Un QI*** d'un individu est le rapport (c'est un quotient) entre ses résultats à un test spécifique et la moyenne statistique des résultats de l'ensemble de la population des enfants du même âge contemporains. Le QI ou Quotient Intellectuel se fait à 10 ans. Non pas à neuf, ni à onze. A cette période, l'enfant sort de "l'âge ingrat", il va entrer au collège, il est dans la phase pré-pubère. Son cortex est au top de son activité psychique. Son physique n'est pas en reste, il est au début de son expansion maximale qui va l'amener jusqu'à l'adolescence et, au delà de 25 ans à l'âge adulte, c'est à dire l'âge où s'arrête la croissance.
Pour pleins d'autres raisons encore l'âge le plus performant pour faire le QI est 10 ans. Si on ne l'a pas fait au bon âge et bien on ne saura jamais exactement son QI. Le faire à 20 ans n'a plus de sens, ou alors il faut considérer l'épreuve du BAC comme un test de QI...
Je dois vous dire qu'on ne m'a pas donné le résultat du mien, pourtant à 10 ans cela m'intéressait au plus haut point, la dame m'a regardé bizarrement et m'a dit qu'il était bon mais qu'il lui était interdit de me le dire. Je n'ai jamais compris ; toujours pas aujourd'hui. Cela a eu une conséquence lors de ma première année de médecine, à m'obliger à travailler seul pour connaître mes limites cognitives. D'une certaine manière cela a procédé à ma réussite, je voulais tellement savoir ce que je valais.

Un QI de 10 veut dire qu'à l'âge physique de 10 ans on est aussi intelligent que la moyenne des enfants contemporains du même âge. 
Un QI de 12 veut dire qu'à l'âge physique de 10 ans (le même âge que précédemment) on est aussi intelligent que la moyenne des enfants contemporains qui ont 12 ans. Cela veut dire que l'enfant de 10 ans, pré-pubère, est capable de philosopher avec ses aînés de 2 ans de plus.
Un QI de 8 veut dire qu'à l'âge de 10 ans on est à peine plus intelligent que la moyenne des enfants contemporains qui ont 8 ans.  

Bien ! Donc on peut classer les cognitions selon le QI fait à 10 ans, et on distingue :
1° pour les "normaux" : QI = 10
2° pour les "surdoués" : QI > 12
3° pour les "sous doués" : plusieurs dénominations :
    3-a° si QI atteint 8 : on parle de "débilité légère" : l'enfant sais lire et écrire mais pas correctement
    3-b° si QI atteint 6 : on parle de "imbécillité" : l'enfant à 10 ans sait lire mais ne sais toujours pas écrire
    3-c° si QI atteint 4 : on parle de "idiotie" : l'enfant à 10 ans ne sait pas lire

Exemple sagaces, énoncés en sens inverse :
- Le 3-c° se fait enrôler pour n'importe où et pour n'importe quoi. Pour la Haute-Mer si cela se passe dans les tavernes des ports. Il n' y a pas besoin de le saouler, tu lui dis que sur la lettre il y a inscrit le paradis et la fortune, et tu lui demandes de mettre une croix en guise de signature.
- Le 3-b° a besoin d'être saoulé pour qu'il puisse confondre les lettres et les mots du contrat. Lui est moins "con" que le précédent parce qu'il coûte plus cher à enrôler. L'esprit capitaliste se retrouve de partout.
- Le 3-a° n'aura pas besoin d'être saoulé car même saoul il pourra lire correctement. Pour lui c'est le temps d'explication et leur répétition qui finiront par le conditionner.

J'attire l'attention qu'il existe un risque de retournement certain et non spécifique, aléatoire, pour les deux cas 3-b° et 3-c°, alors que pour le cas 3-a° il y a plus de conviction idéologique et donc ce sera le plus loyal des trois, même en cas de dissonance cognitive sur le terrain il a plus de chance de ne pas faire "une bêtise" ou de déserter d'une manière ou d'une autre.

Mine de rien je suis en train de donner un moyen de diagnostic (et de pronostic) pour les potentiels "radicalisables".
Je devrais poser le brevet dessus...

FIN de l'épisode

* c'est un petit Lol
** langue de la soumission volontaire déclarée
*** les détracteurs de ce QI arguent que le même test n'a plus de valeur d'une promotion à l'autre, ce qui est faut à mon sens. Car le QI est relatif à une promotion certes, mais même si les candidats élémentaires sont informés par leur grands frères des QI antérieurs, cela veut dire que la cognition totale, de la population a bien augmentée. De toutes façons un mathématicien dira que tout peut être normalisé, relativisé à une norme. Donc l'obsolescence du QI est un faux débat. A mon sens...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.