Macron espère que "la force de l'argent est supérieure à l'agent de la force".

Tous les capitalistes et donc tous les néolibéraux pensent que l'argent c'est le pouvoir suprême. Ils ont oublié la loi de la Jungle et celle du Talion. Ils ont oublié les pêchés capitaux et leurs méfaits sur la psyché ainsi que les dépravations qui les font s'exécuter. Au passage il faut leur rappeler qu'un robot ça ne consomme pas, mais un esclave que tu salaries oui...


Préambule :
On ne préside ni ne gouverne la France quand on n'est pas "étatique", au minimum "énartique". Faut-il s'en réjouir ou s'en attrister ?
L'affaire Benalla ? Une aubaine pour les racistes à mon sens (sens très complexe je l'entends mais tout mon blog sert à démystifier ce complexe sur lequel tout le monde a son mot à dire tant il pense le connaitre alors qu'il ne sait pas résoudre une équation du second degré... Pauvre Monde !... mais monde parfait pour les cognitions et les psychés, de toutes sortes... Le bien, la malle, de quoi parlez-vous ?

Corps du billet : 
Je pense que Macron est un vrai révolutionnaire et qu'à présent il a peur. Sa vitalité lui permet d'affronter l'épreuve. Il est courageux. Il est aussi intelligent. Il sait de qui il a peur mais ne peut pas nous le dire parce que pour le moment les puissances d'argent qui le "conseillent" travaillent à ce que la police suffise et à ce qu'elles puissent éviter le surcoût de la corruption des représentations politiques.
Si elles pouvaient se passer des politiques qui les empêchent de tourner en rond dans leur entreprise discrète (au sens discontinu) de faire tourner le Monde de façon carré, c'est à dire en fonction de leurs seuls intérêts, ce qui est définition même de la sociopathie : est sociopathe quelqu'un qui fait passer ses intérêts avant ceux de la société.
Pour information cette même personne devient de plus psychopathe si elle veut nous faire croire qu'elle agit pour notre bien. La preuve de cette psychopathie est le déni de réalité du genre : "je te tue c'est pour ton bien". L'esprit pervers n'ayant aucune limite il rajoutera "mais cela ne me fait pas plaisir de jouir de ta souffrance". Vous comprenez, si on doit démystifier à fond on se rend compte que ce Monde c'est nous qui le voulons.
Bon il est trop tôt pour faire ces révélations mais sachez que tout cela va être dévoilé en un seul instant, en une cristallisation, le Monde que nous connaissons (celui du 19ème siècle, et qui se meurt) rendra son dernier souffle. Ne pensez pas que ce souffle sera atomique (sinon il le sera dans le Réel).

L'avantage de Macron est qu'il s'affiche et beaucoup ne comprennent pas (contre leur propres intérêts au final) qu'il est antifasciste, mais qu'il s'est fait avoir par Méphistophélès. Tant pis pour lui direz vous ? Certes, mais tant pis pour nous car c'est notre prédisent. Vous l'avez élu ! Pour moi !!
A mon sens sa dépravation intellectuelle (ni cognitive ni psychique) est d'espérer (de croire) que "la force de l'argent est supérieur à l'agent de la force". Sa faute primaire dans "l'Etat de la France actuelle" est qu'il a viré le général de Villiers. Pour moi le lien avec sa programmée fuite du 8 décembre 2018 se trouve sur ce fait. Benalla a été instrumentalisé par l'appareil d'Etat, c'est assez facile de le faire avec un minium de cognition (pas forcément de pensée ni de psychisme) et pas mal de technologies, au passage payées et conceptualisées par nous tous ne l'oublions pas. L'appareil d'Etat est à notre service car comment vivrait-il sans nos impôts, et une puissance vous donne son pouvoir à l'unique condition que vous la serviez. 
En ce qui concerne ma conception de la chose, je pense que Mr Benalla a été trop naïf pour croire que les militaires et administrateurs français allait l'accepter à bras ouverts. En fait ils lui ont tendu un piège (consciemment, ou non ce qui est pire) dans lequel sa convoitise et sa cupidité l'ont fait tombé. Moi je l'excuse Benalla, il s'est fait avoir. Il y a eu du fascisme et certainement du racisme contre lui (beaucoup ont considéré qu'il n'avait pas sa place à côté du président et qu'il ne devait pas le considérer comme étant aussi le sien --- je sais que je suis difficile à comprendre mais c'est ça le complexe et encore une fois le complexe est un outil mathématique qui prend naissance sous la Restauration c'est à dire il y a 200 ans, (évitez vous une hystérie, je vous en prie pour nous tous, en pensant que je vote royaliste).

Résumons :
1- Macron vire De Villiers 
2- Benalla est instrumentalisé et tombe dans le panneau : début du contrôle policier de l'Elysée. Macron est obligé de "se coucher". 
3- Les réformes entraînent une contestation sociale en automne 2018 : rappelons qu'elle a commencé réellement sur le prix du gazole et que les premiers actes de dégradation "publique" ont été de casser les radars routiers suite au passage aux 80 km/h décrété l'été qui a précédé la révolte des GJ. 
4- Contexte sociétal parfait : état d'urgence pré-existant (comme par hasard) + présidence naïve (qui accumule les erreurs de communication et diplomatiques) donc affaiblie + révolte citoyenne = parfait pour un Etat Français (un certain Etat de la France) en refoulement, mais suicidaire pour une République.   

 

 

à suivre...

 

=============================================
Rappel d'éléments de compréhension déjà édités dans ce blog :

Ce qui s'est passé de "magique" au 19ème ce sont les révolutions scientifiques (surtout l'électromagnétisme et l'optique). L'homme allait dominer la fée, la déesse Electricité et reléguer Zeus et Jupiter au rend de serviteur (Franklin découvre le paratonnerre au milieu de 19ème).
Ce commentaire ne traite pas des sciences ni de la philo ni de la politique, mais du fascisme (mon cheval de combat). Et qui dit fascisme dit argent ! (l'inverse n'est pas vrai, dans le complexe)


Les industriels ont fait muter l'officine en fabrique et les artisans en ouvriers (passage de l'honoraire au salariat + urbanisation et migration des paysans vers le prolétariat). Ils ont préparé le terrain aux plus prédateurs qui, royalties obligent, appliquent allègrement la théorie libérale que "la terre appartient à l'homme et qui plus est, au premier qui y plante son fanion". Voilà l'avènement des libéraux modernes (je situe cela après Louis XVIII environs). Modernes dans le texte car aujourd'hui ce sont des vieillards mourants, à cause de la Bombe et de Internet.

Donc : le fascisme de la colonisation nous le payons avec ces deux épées de Damoclès que nous avons nous même construit pour nous protéger de nous mêmes (sommes-nous donc insensés à ce point ?), je nomme la puissance nucléaire et le World Wide Web.
Les industriels coloniaux fascisants sont tétanisés et se découvrent comme une poule qui a trouvé un oeuf en or et qui ne sait pas ce que c'est... et qui ne voit pas qu'à présent il y a des poules (non génétiquement modifiées, naturelles) nouvelles, jeunes et belles, qui pondent ces drôles d’œufs.

L'avenir : gratuité, ludicité, communauté. C'est inéluctable ! (Et ce ne sera pas grâce ni à cause de Marx). Tu m'étonnes qu'un fasciste prenne peur...

Macron, depuis qu'il a viré le général de Villiers, il "niche dans son coffre"* et espère que "la force de l'argent est supérieure à l'agent de la force".

* ne lisez surtout pas "il chie dans son froc" s'il vous plait ! 
Pensez-vous qu'il a eu peur des gauchistes le 5 décembre 2018 lorsqu'il a failli fuir le pays ? 
Allons, allons ! Soyons au 21ème siècle sinon nous serons "enterrés vivants" (c'est une image bien sur !!)

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.