L'Épistoléro
Prof, surtout, et auteur, un peu (Le Dictionerfs du collège commun et des colères universelles de l'Éducation (co-écrit), éd. La Ville brûle ; Antigone, éd. La Ville brûle ; Cahier d'activités de grec ancien, éd. Ellipses ; Tour du monde en romans, éd. Ellipses ; Chaplin : Non à la délation, Actes Sud Junior ; La Hache, éd. Le Murmure ; Petit Manuel d'éloquence (co-écrit), éd. Ellipses
Abonné·e de Mediapart

242 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 juil. 2022

Bertrand Tavernier ou l'Art enivré

L'Épistoléro
Prof, surtout, et auteur, un peu (Le Dictionerfs du collège commun et des colères universelles de l'Éducation (co-écrit), éd. La Ville brûle ; Antigone, éd. La Ville brûle ; Cahier d'activités de grec ancien, éd. Ellipses ; Tour du monde en romans, éd. Ellipses ; Chaplin : Non à la délation, Actes Sud Junior ; La Hache, éd. Le Murmure ; Petit Manuel d'éloquence (co-écrit), éd. Ellipses
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avec Tavernier, tout est bon. Films, livres, entretiens radiophoniques.

Avec un homme somme du cinéma, chaque rendez-vous compte. Il incarnait le gai savoir, l'encyclopédie joyeuse, une cinéphilie et ses étoiles défilantes.

Un cinéaste, un artiste, un homme engagé, grand écran et grande gueule, j’aimais sa voix tremblée.

Épris de tous les cinéma.

Mon goût pour les westerns, je lui dois de l'avoir aiguisé (Boetticher et De Toth), sans oublier sa collection cinéma chez Actes Sud, L’Ouest le vrai (livres) et ses présentations avisées de westerns avec Patrick Brion (dvd).

Tavernier, l'homme somme (cowboy, pas lonesome).

J’aimais ses exercices d’admiration. S’il avait la dent dure, l’engagement citoyen, il passait beaucoup plus de temps à admirer, à s’émerveiller.
Grâce à lui, grâce à ses conseils, j’ai lu, j’ai regardé.

Son écharpe rouge me guidait avec panache (ou son bandeau rouge quand il conseillait un livre).

Un véritable passeur. Un pédagogue, un fin tacticien didacticien.

Il disait écrire, filmer pour comprendre. C'est un enseignement que je comprends.

Je n'aimais pas ce reproche qu'on lui faisait d'être trop didactique (digne de celui adressé à Mozart : "Trop de notes").

Il n’est pas mort. Le film et le livre gardent en vie. Et gardent l'envie de le découvrir. Maintenant qu'il ne met plus en scène, c'est à nous de réaliser tout ce qu'il nous a laissé. A commencer par la certitude d'être encore heureux en découvrant films et livres.

J'envie ceux qui n'ont encore rien vu ou rien lu. Que votre fête commence !

"Tavernier" s'anagramme en "Art, enivré". La passion selon Bertrand. Un savoir livresque, un savoir l'ivresse.

France Inter et Laurent Delmas proposent une série d'émissions sur Bertrand Tavernier. Allez-y vite : https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/tavernier-le-cinema-et-rien-d-autre

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes