Le caducée et le car-jacking

Il y a des infirmes du cœur, aux faims d'immonde, qui s’en prennent aux caducées des infirmières. Ce caducée serait comme une croix pour indiquer le trésor. Ici : x. Le trésor.

 

118a8c8f885773f54bd2e9131634a06b
Il y a des infirmes du cœur, aux faims d'immonde, qui s’en prennent aux caducées des infirmières. Ce caducée serait comme une croix pour indiquer le trésor. Ici : x. Le trésor.

Le marché noir n’a pas de nom, n’a pas de visage : il a un masque et il en veut plein d’autres.

Sur la voiture, un caducée.
Le caducée, c’est ce bâton le long duquel s’enroulent deux serpents. ou alors c’est une baguette. Ou alors il n’y a qu’un serpent et puis une coupe. Il change aussi en fonction des spécialités médicales. Ce caducée, par un quiproquo mythologique long à expliquer, renvoie autant à Hermès qu’il n’y renvoie pas, renvoyant alors au dieu de la médecine Asclepios. Bref. La confusion est érudite et mythologique.

Foin de digression. Pour faire simple, dans les rues désertées, qui dit caducée dit aujourd’hui infirmière.

Le serpent est la valeur sûre de ces voleurs indignes. Et la rumeur grossit sans doute la réalité, façon serpent python.

Quoi qu'il en soit, tout était prévu par la mythologie.
Hermès qui se pare d’attributs pharmaceutiques vert-néon clignotants est aussi le dieu des voleurs. Faut-il y voir un clin d’œil des dieux de l’Olympe qui savent bien les limites des hommes ? Après tout, ces Tout-Puissants ont mis fin à l’Âge d’or, l'ont rendu caduc et nous ont laissé nous débrouiller avec - excusez du peu ! - le travail, la nourriture, la maladie et la mort parce qu'ils n'en pouvaient plus de nous. La dernière divinité à rester fut la Justice, bonne pomme.

Caducée et cas de conscience. Faut-il ruser ? Recourir à la métis grecque.
Hermès a d’autres attributs en magasin que ces voleurs bas de la vitre ignorent sans doute : la pétase (ce chapeau aux sibeth sonorités) qui n'est qu'un chapeau ailé et puis des sandales équipées ailes aussi d'elles (et réciproquement)…

Tiens, un masque ailé, comme emblème ce serait trop demander ou ça coûte trop cher ?

On peut aussi tout laisser en l’état.

Le caducée, c’est l’emblème des hérauts en blouse blanche, de ces messagers qui nous disent : la santé publique a besoin de moyens après avoir été victime si longtemps de budget-jacking. La bourse ou la vie ! disaient autrefois les bandits de grand chemin (étymologie du mot voyou, via.ae f = le chemin, en latin).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.