#1 Canabis, c’est du latin et ça se fume

Canabis, c’est du latin et ça signifie « tu chanteras ». Du futur simple. Canabis, c’est du latin et ça se fume. Enfin, ça se fume avec un -n de plus (n’en déplaise à Félix Gaffiot, avec deux -f). Ça se fume en mode 'No Future simple'.

Canabis, c’est du latin et ça signifie « tu chanteras ». Du futur simple. Canabis, c’est du latin et ça se fume. Enfin, ça se fume avec un -n de plus (n’en déplaise à Félix Gaffiot, avec deux -f). Ça se fume en mode No Future simple.

Deux -n ? Pourquoi tant de haine. C’est la double consonne et la vue double qu’on sonne. Mieux vaut ouvrir les portes de la perception que de se les prendre dans le nez parce qu’on n’a pas allumé et qu’il est tard.

Entiché de la musique des cowboys fringants et de quelques autres québécois (Loco Locass, Les Trois accords et autre Vincent Vallières), il lui arrive de zoner sur les sites qui causent folk, rap, chansons en provenance de la Belle Province. Et il ne taber’nâcle pas à la besogne. Dans ces lyrics…euh ces paroles, il y trouve du francophone, du francofun, un français dépaysant. "J'échange mon réel pour ce Montréal-là".

Il le sait : l’ennui naquit de l’uniformité. Alors il se félicite souvent de l’existence de l’Office québécois de la langue française, de ces films doublés en québécois où on se traite de trou’d’cul à la moindre occasion et de tous ces groupes qui offrent une vraie diversité à notre variété hexagonale.

Rendu sur le net, il a déniché deux clips québécois qui l’ont sidéré. Ils sont à découvrir sur fond de légalisation de la consommation récréative du cannabis

Le premier, c’est celui du chanteur Fouki. Gayé, c’est son titre. Un air repris à Montréal lors des manifs sur le climat.

On est gayé,
On est prayé,
On est baté,
On a fumé toute la journée,
On est buzzé,
On est poqué
On est gayé gayé

Le clip de Fouki - Gayé

Le second, c’est le clip d’un groupe de rap dont… il a oublié le nom et perdu la trace sur le net. Comme quoi, le canabis a des effets sur le cerveau même à travers le réseau. Dès qu’il retrouve la mémoire et le nom du groupe, il met le lien en ligne.

Tant qu'la vie est belle
Même sans billet vert
J'ai pas l'goût d'me plaindre
Mais j'ai pas l'goût d'me taire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.