L'Épistoléro
Prof, surtout, et auteur, un peu (1. Le Dictionerfs du collège commun et des colères universelles de l'Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs, éd. La Ville brûle ; 2. Antigone, éd. La Ville brûle ; 3. Cahier d'activités de grec ancien, éd. Ellipses 4. Tour du monde en romans, éd. Ellipses
Abonné·e de Mediapart

200 Billets

1 Éditions

Billet de blog 7 déc. 2021

7/25 Pablo Martín Sánchez et Pablo Martín Sánchez

Cherchant l’un, on trouve l’autre. Et si on s’interrogeait sur des mots qui se ressemblent  ? Le Net est un grand pourvoyeur de confusions. Homonymes, homophones. Avec Internet, il faut être prudent. Une sérendipité réfléchie nous donnera davantage de distinction pour briller en société.

L'Épistoléro
Prof, surtout, et auteur, un peu (1. Le Dictionerfs du collège commun et des colères universelles de l'Éducation (dite) nationale, de la mixité sociale et scolaire, des élèves, des parents et des profs, éd. La Ville brûle ; 2. Antigone, éd. La Ville brûle ; 3. Cahier d'activités de grec ancien, éd. Ellipses 4. Tour du monde en romans, éd. Ellipses
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce qu’il y a de bien avec les calendriers de l’Avent, c’est leur retour annuel (l'équivalent de 2020 est ici).

Cherchant l’un, on trouve l’autre. Et si on s’interrogeait sur des mots qui se ressemblent  ? Le Net est un grand pourvoyeur de confusions. Homonymes, homophones. Avec Internet, il faut être prudent. Une sérendipité réfléchie nous donnera davantage de distinction pour briller en société.

Le livre de Pablo Martín Sánchez est dédié à Pablo Martín Sánchez.

C’est l’histoire d’un jeune auteur peu connu, né en 1977, Pablo Martín Sánchez. Il accuse son patronyme d’être trop commun. Un jour, de dépit, il se googlise et découvre, sur la toile, « dans un cocktail de surfeurs, de joueurs d’échecs ou de responsables d’accidents de la circulation poursuivis en justice », un fil qu’il tire. 

Un autre Pablo Martín Sánchez est possible.

Un Dictionnaire international des militants anarchistes comporte la notice d’un homonyme. Ou plutôt la notice d’un certain Enrique Gil Galar qui fut condamné à mort en même temps que cet autre Pablo Martín Sánchez. Le dictionnaire ne va que jusqu’à G. Pas de M pour Martín. Cela aurait été trop simple.

Outre la fin tragique de son homonyme, il sait qu’il est lié à l’expédition de Vera de Bidasoa du 6 et 7 novembre 1924, « au cours de laquelle une centaine de camarades venus de France étaient entrés en Espagne ».

L’auteur cherche dans les archives des tribunaux, des journaux, à la Bibliothèque nationale. Et pour commencer il s’occupe de l’état civil de la ville de naissance de son homonyme, Baracaldo. Pas facile quand on ne sait pas la date exacte de la naissance de la personne. Il trouve par exemple un Pablo Martín Santos, mort d’un collapsus pulmonaire…quelques jours après sa naissance.

Il parvient à trouver Teresa, la nièce de Pablo Martín Sánchez, plus de 90 ans, à qui il dit devoir la moitié de ce livre. Avant de mourir, elle laissera ce mot à l’écrivain : «Merci pour tout, Pablo. Mon oncle aurait drôlement ri si on lui avait dit qu’il finirait en personnage de roman.  »
En 2012, Pablo Martín Sánchez sort une biographie de son homonyme, un anarchiste condamné à mort en 1924. Un homme qui aurait pu être son arrière-grand-père.

L’auteur a traduit Queneau et Le Tellier. C’est dire s’il aime jouer avec les mots et leurs en-tous-sens. L’espiègle en littérature, il connait.

L'anarchiste qui s'appelait comme moi (El anarquista que se llamaba como yo) roman traduit de l’espagnol par Jean-Marie Saint-Lu, édition Zulma et Contre Allée, 2021.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener