Talkin' Bout A Revolution

Don’t you know they’re talking about a licenciement ?

index
Don’t you know they’re talking about a licenciement ?

La chanson résonne dans le supermarché. "Don’t you know they’re talkin' bout a revolution ?"
Elle est régulièrement coupée par des annonces promotionnelles. Saucissonnée, comme on dirait au rayon charcuterie.

It sounds like a whisper’

Émotion. Promotion. Musique. Fric. Tracy. Trashy. Soupir.

C’est le lot des tubes, des chansons qui ont super marché. Elles finissent en musique de fond de supermarché. C’est de l’air entêtant, qu’on shop dans les magasins et qu'on garde en tête (et qui nous fait une tête de gondole). Ver d'oreille sur fond de consommation, comme les autres, Tracy fait tapisserie.

La pop singer se retrouve à singer son Talkin' bout a revolution. Elle apostrophe son Talkin' dans les grands magasins.

Chapman joue, à son corps poétique défendant, les chapes de plomb. Oui, le monde bouge, va de l'avant. Comme votre caddie. Allez, circulez y'a tant de promos à voir. Caisse. Caddies.


- Qu’esse qu’elle dit ?

- Chépa. Y'a une révolution.

- À quel rayon ?

Les rayons sont pleins de sommeil qui endort le client.

La caissière aimerait bien être au chant : "Don’t you know they’re talkin' bout a licenciement ?" On licencie. Facile. Pour noyer le salarié on l’accuse de la rage. Parfois, dans l’actualité, deux employés sont licenciés pour erreur à la caisse.  Euh…pas une erreur, une fraude, une malveillance. Un crime, quoi. D'autres sont sur la sellette professionnelle pour avoir travaillé en étant cas-contact, d'autres encore parce qu'elles ont fait des remarques à des clients mal masqués.

Les premiers de corvée n'ont pas fini de ramer.

Le gel hydro-alcoolique à volonté. Le gel des salaires, aussi.

Pendant ce temps-là, des affaires politico financières concernent des sommes qui ne tiendraient pas, en liquide, dans la moindre caisse. Tout ça, en plus, pour sans doute faire pschiiiiitttttt.

Le client est roi et on prend la tête aux salariés. Drôle de révolution.

Pauvre Tracy. Don’t you know they’re talkin' bout a revolution ? Sa révolution fréquente les remises au rayon Boucherie. Ça craint pour son matricule dans les allées décaties à caddies. Pendant ce temps, le ridicule ne tue pas (merci la civilisation), il licencie.

L'auteur compositeur voit son texte résonner dans des surfaces qui cherchent des prétextes à licencier. Tracy Chapman se sent mal à l’aise au rayon frais. L’enseigne au néant.

Don’t you know they’re talking about a licenciement ?

"…Sitting around waiting for a promotion…"

Une artiste rare dans les médias. Une interprétation récente de sa chanson avant les élections américaines.

Tracy Chapman Gives Rare TV Performance of 80s Hit: "Talkin' 'Bout a Revolution" © Daily Blast LIVE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.