Journée des dys : le 10/10, 10 octobre, le dys/dys

Pour ces dys qui ont des problèmes de lettres, l’ouliprof s'est fixé une contrainte. C'est compliqué de faire sans -e. Sans -e ? Eux ? Euh…les dits élèves : les dys.

capture-d-e-cran-2019-10-09-a-21-53-35
C’est le 10/10, 10 octobre : le dys/dys

Sans ados ou quasi-ados dans son cours, un Ouliprof a froid, prof vain, sans voix.
10/10. Hic & nunc. Dix Dix. Dys Dys. Hasard. Jour-J. On y voit l’apparition d’un signal.

Aujourd’hui, l’ouliprof voit du dys partout. Dys/dys.
Paumant son latin, lui qui a appris, jadis, l’anglais :
Thursday, day à dys.

Ça fait un bail qu’il y a du dys dans son boulot. Un jour, un dys parut puis vint la multiplication. Cinq, huit, dix cas plus ardus.

Cas, combinaison, collaboration, adaptation, inadaptation, avoir tout faux, solution.

Prof badin sans palpitation, Oklm, ou prof râlant d’indignation, Nrv.
Sans fin.
Sans poids.
Sans pouvoir.

PLS.

Sans rougir.
Vocation ? Bon samaritain ? Hussard noir ? Rasta criant «Stand up !» ?
À coup d’croix, d’Pisa, on conçoit un prof caoutchouc, mais un Ouliprof fait du corps-à-corps, confiant dans sa mission : l’action, l’action, l’action. Du triplaction sans finir rasoir.

Jamais sans savoir. Il s’agit d’un Ouliprof magistral, grammatical, musical, axial, vivant oral, latin malin ou indoor pour prof sportif. Du matin au soir, l’ouliprof a toujours l’aiguillon du travail, du savoir, du bon cours.

Alors, va, savoir ! Cours aussi !

Du bout des doigts, il connaît son français, son latin - « Sic transit gloria mundi ».
Vingt ans qu’il inculqua son savoir à tant d’ados, pas toujours aficionados. Much ado about nothing.
Parmi tant d’ados, par an - qui sait ? - dix-huit, vingt-trois dys.

Aujourd'hui, il poursuit son travail, s'il pouvait, multipliant par dix son pouvoir, au moins, dans l'illusion du pas tout à fait fatal.

Un dissonant fatum sans no futur.

--------------------------

Pour ces dys qui ont des problèmes de lettres, l’ouliprof s'est fixé une contrainte. Et c'est compliqué de faire sans -e. Sans -e ?
Eux ? Euh…les dits élèves : les dys.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.