Jupitérien

Comment faire président et ne pas s'enferrer dans un trop humain ? Quand l’homme a fait le tour de sa normalité, il est temps pour lui de devenir jupitérien.

jupiter
Comment faire président et ne pas s'enferrer dans un trop humain. Quand l’homme a fait le tour de sa normalité, il est temps pour lui de devenir jupitérien. Les envies de neutre lui ont passé. Il ne croit plus à un président normal. Il veut la Classe. Loin d’un ventripotent, il s’assume omnipotent, tout-voyant, capitolin…Qu’il prenne garde, il n’y a peut-être pas loin du Capitole états-unien à la roche Tarpéienne française. On connaît désormais un Trump qui trône, en président foudretraque, sur fond d’aigle jupitérien.

Après un succès dans la lignée de celui dont les affaires faisaient pschitt, voilà un président maniant l’adjectif qui fait psy.
C’est du divin de divan.

Le président sera au-dessus ou ne sera pas. Avec une souplesse de gauche et une fermeté de droite, il cultivera les paroles douces comme le miel, loin des coups de la mêlée. Les Français ont loupé Jupé 2017, ils auront donc Jupin ou Jupiter, à la force de frappe droite dans des bottes célestes.
Après une élection détonante, voilà donc un président dieu-tonnant. Le bonheur est plus que par-dessus les toits, il est dans l’Olympe (et son gouvernement de douze ministres ?)

Foin d’un leader cheap, il aura la magnanimité céleste d’un dieu des dieux. Un président qui trône. Qui père, gagne.
Celui a qui a su poser les bases de sa victoire voit le président en Jupiter supposé. Rien d’un branle-bas, c’est un ébranle-haut, un grand dominateur des cieux.

C’est sans compter les compléments mythologiques au dossier jupitérien : terrible, infidèle, lascif et monarque…

Allons, rassurons-nous en assurant que comparaison n’est pas raison. De même qu’on peut ne pas être normal tout en promettant qu’on le sera, on peut ne pas être jupiterien. Ce sont des mots. Nous savons tous que les dieux aiment trop venir parmi les hommes : c’est trop tentant.

(avec le concours des Épithètes de Maurice de La Porte (1571)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.