La pauvreté en France: la pauvre Fée en transe

Après le dernier rapport sur l'état de la pauvreté en France, on a retrouvé La Pauvre Fée en Transe. Elle est stupéfiée.

51gbmbz5wal-sx210
Après le dernier rapport sur l'état de la pauvreté en France, on a retrouvé La Pauvre Fée en Transe. Elle est stupéfiée.

C'est la fée des déshérités, des défavorisés, des lanceurs de dés malchanceux impuissants à abolir le hasard qui fait tomber dans la pauvreté.

Pauvre Fée en Transe. Transie de peur et de froid avec ceux qu’elle a sous sa protection, auprès de qui elle reste pour qu'ils se sentent moins seuls, sur le seuil.

Les fées ont beau être têtues. Quand ça veut pas, ça veut pas. La fée clochette des clochards, des clodos est une Pauvre Fée en Transe. Au plus haut sommet, on rit sous cape des cloches, des sans-dents, de ceux qui ne sont rien. On va même manger en douce, dans des restaus appartenant au Clan Destin, aux Faits-pour-s'en-sortir. La lutte des classes ? Connait pas. On leur reprocherait même de ne pas respecter le kilomètre de déplacement autorisé. Depuis quel domicile, depuis quel sweet-home ?

J'aim'rais qu'ça cesse – esse - esse
De s'dégrader – der – der
Sans un bénef – ef – ef
S.D.F.
(Allain Leprest, 1998 - L'happy-few, chantant)

La Pauvre Fée en Transe se souvient du temps où il faisait beau être hobo. Où le clochard céleste avait pignon sur monde. Ces abimés de la vie, en habit laid, au paletot idéal, ces fêlés laissaient passer de la lumière. On la leur reconnaissait.
Des figures ou des passeurs. Diogène. Rimbaud. Boudu sauvé des eaux (glacées du calcul égoïste). Joe Hill. Woody Guthrie. London. Kerouac. Dylan.

Se nourrir, s’habiller, se meubler ou se distraire avec neuf euros par jour ?
De stratégies de lutte en stratégies de lutte, La Pauvre Fée en Transe désespère.

D’habitude, elle y croit dur comme fée. Seulement voilà. La fée a rencontré un mais…Elle voudrait donner. Mais elle est mal reçue.
Des choses sont faites. Mais tant de choses prouvent sa défaite à la Fée. Elle a entendu parler de ce pognon de dingue qui ne sert à rien.
C’est systématique. Quand on critique le principe de l’aide, elle se sent laide. Pendant qu’il y en a pour cracher des crapauds, elle se pique une migraine.

Pauvre fée en transe. La mine défaite, la fée s’assied. Elle se sent vieille. Elle a peut-être passé l’âge de jouer aux contes.
Problème, y a pas de retraite quand on est fée. Quand on est fée, on est faite pour durer. Dur comme fée. C’est pour la vie…la vie des rats des fées, pense-t-elle, démoralisée.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.