Les 80 ans des Raisins de la colère

Il a le syndrome du Gilet John. Pas un syndrome Stendhal, mais un syndrome Steinbeck.

steinbeck
Alors qu’il lit L’hiver de notre mécontentement de Thomas B. Reverdy, il se lance, en parallèle, dans le presque binge-watching de la série Aux animaux la guerre. Une œuvre télévisuelle adaptée d’un roman du dernier prix Goncourt Nicolas Mathieu, dont il recueille, par épisodes successifs, la vision boulimique (quasi nauséeuse).

Et là, il succombe au syndrome du Gilet John. Pas un syndrome Stendhal, mais un inédit syndrome Steinbeck. Ni Henri, ni un springsteenien John Henry (« Hammer’s gonna be death of me, Lord, Lord, Hammer’s gonna be the death of me »), mais John.

A peine le titre du livre de Thomas B. Reverdy découvert, cela lui avait évoqué The Winter of Our Discontent de John Steinbeck (selon les traductions, L'Hiver de notre déplaisir ou L'Hiver de notre mécontentement). Ce qui lui avait rendu d’emblée le livre sympathique. Ah ! les accents steinbeckiens. Ensuite, le fait que le roman traite des grèves en Grande-Bretagne de 1978-1979 lui rappelait à la fois Les Raisins de la Colère et En un combat douteux, le tout sur une play-list à l’anglaise, Clash, Sex Pistols, etc.

« The Winter of Our Discontent… » Richard III, à qui Shakespeare avait prêté la formule, n’avait qu’à bien se tenir et à la prêter à son tour sans rechigner, sans renâcler.

Dans Aux animaux la guerre, il est question de fermeture d’usine et de grève. Précisément dans les Vosges. Dans cette œuvre-là, ce n’est pas le titre (emprunté lui à La Fontaine) mais un personnage en particulier qui lui a fait l’effet de surgir d’un récit de Steinbeck.

Un personnage incontournable. Massif. Un géant. Une montagne sortie tout droit des Souris et des Hommes. Une montagne de muscles qui rappellent malicieusement que le mot « muscle » vient du mot latin musculus et du mot grec qui signifie souris : μῦς. Dans la série, ce personnage s’appelle Bruce. Un clin d’œil à Hulk ? Peut-être. Mais quand on ajoute Lennie au prénom Bruce, cela donne Lenny Bruce. La satire et l’inconscient sont à ce prix.

Le syndrome Steinbeck et le gilet John. De quoi s’imaginer Lennie et George, journaliers revêtus d’un gilet jaune.

Chez les Yellow vests, rien de nouveau.

Raisins de la colère : 1939. Coléreux 80 ans.

Source : https://lirepeuouproust.wordpress.com/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.