Le 14 août, le 14 zut

Le 14 août, un 14 zut

album-zutique
Le 14 zut ou 14 zût est le 226e jour de l'année du calembour grégorien.

14 zut ! en littérature française.

Citations.

« – Eh ! là-bas ; le croque-mort, j’ai quelque chose à vous demander ! C’est-il vrai que quand vos parents sont venus à Paris, pour s’égayer, vous les avez conduits à la Morgue et au Champ-des-Navets ? Oui ?... Ah ! zut, alors ! Et moi qui veux des rigolos ! Vous ne l’êtes pas pour deux sous, vous savez ! Non, vrai, vous n’êtes pas rigolo ! Ah ! je sais bien ce qu’il faudrait pour faire faire risette à Monsieur... une bonne révolution ? Si ça ne dépendait que de moi... mais que dirait « Mon Roy » ? Voyons, oui ou non, sans
barguigner, fusillera-t-on papa à l’avènement de Sainte-Guillotine ? »

L’Insurgé de Jules Vallès (1886)

« — Zut ! s’écria tout à coup le père Roland qui depuis un quart d’heure demeurait immobile, les yeux fixés sur l’eau, et soulevant par moments, d’un mouvement très léger, sa ligne descendue au fond de la mer. »

Pierre et Jean de Guy de Maupassant (1888)

« Qu'importe ton passé, ma belle,
Et qu'importe, parbleu ! le mien :
Je t'aime d'un amour fidèle
Et tu ne m'as fait que du bien.
Unissons dans nos deux misères
Le pardon qu'on nous refusait
Et je t'étreins et tu me serres
Et zut au monde qui jasait !
Aime-moi,
Car, sans toi,
Rien ne puis,
Rien ne suis. »

Chansons pour elle de Paul Verlaine (1891).

« La nuit tombait déjà, lorsque le 106e, à la lisière de ce bois, put enfin s’installer, tellement il y avait eu de confusion dans le choix et dans la désignation des emplacements.

Zut ! dit furieusement Chouteau, je ne mange pas, je dors !

C’était le cri de tous les hommes. Beaucoup n’avaient pas la force de dresser leurs tentes, s’endormaient où ils tombaient, comme des masses. »

La Débâcle d’Emile Zola (1892)

«Zut !... Flûte !... C'est trop embêtant aussi!... C'est toujours la même chose... On ne peut rien dire, rien faire sans être reçu comme un chien… »

Journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau (1900)

Et voyant sur l’eau et à la face du mur un pâle sourire répondre : « Zut, zut, zut, zut. » Mais en même temps je sentis que mon devoir eût été de ne pas m’en tenir à ces mots opaques et de tâcher de voir plus clair dans mon ravissement. »

Du côté de chez Swann de Marcel Proust (1913)

Alise lui barrait la route.
— Alors, vous vous en allez sans avoir dansé une seule petite fois avec moi ? dit-elle.
— Excusez-moi, dit Colin, amis je viens d'être idiot et ça me gêne de rester.
— Pourtant, quand on vous regarde comme ça, on est forcé d'accepter…
— Alise… geignit Colin, en l'enlaçant et en frottant sa joue contre les cheveux d'Alise.
— Quoi, mon vieux Colin ?
ZutZut… et Bran !… Peste diable bouffre. Vous voyez cette fille là ?…
— Chloé ?…
— Vous la connaissez ?… dit Colin. Je lui ai dit une stupidité, et c'est pour ça que je m'en allais.
Il n'ajouta pas qu'à l'intérieur du thorax, ça lui faisait comme une musique militaire allemande, où l'on n'entend que la grosse caisse.
— ‘est-ce pas qu'elle est jolie ? demanda Alise.
Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien.
— Je n'oserai pas, dit Colin.

L’Écume des jours de Boris Vian (1947)

« - Pardon. Vous avez du feu ?
Voilà 100 sous. Achetez des allumettes.
Oh, zut, j’oubliais ! J’ai un rendez-vous.
Avec qui ?
Un journaliste qui m’emmène à une conférence de presse. »

À bout de souffle de Jean-Luc Godard (1960)

« Zazie
À sa visite au zoo
Zazie suçant son zan
S'amusait d'un vers luisant
D'isidore Isou
Quand zut ! Un vent blizzard
Fusant de son falzar
Voici zigzaguant dans les airs
Zazie et son Blazer »

L’Exercice en forme de Z de Jane Birkin (paroles de Serge Gainsbourg) (1978)

« J’ai fait de mon mieux pour me mettre à la place du jeune Henri Girard (zut, j’ai oublié de lancer la serpe quelque part dehors, sur la route ou dans les bois - c’était couru, j’en rate pas une ) »

La Serpe de Philippe Jaenada (2017)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.