À la hache de Marcel Pagnol

La hache de Nicholson dans le Shining de Kubrick. Ok. La hache métaphorique dans le discours d’Einstein sur les dangers engendrés par le progrès. Ok. Hache, Shining, Einstein : une hache et des consonnes qui chuintent. Normal.  Mais Pagnol ! Marcel Pagnol !

41c8bsvd5dl-sx299-bo1-204-203-200
La hache de Nicholson dans le Shining de Kubrick. Ok. La hache métaphorique dans le discours d’Einstein sur les dangers engendrés par le progrès. Ok. Hache, Shining, Einstein : une hache et des consonnes qui chuintent. Normal. Voir : Une hache dans les mains d'un psychopathe
Mais Pagnol !
Marcel Pagnol !


La Provence de Marcel Pagnol. Les collines. les cigales. Jean de Florette. Manon des Sources. La Gloire de mon père et l’hachateau de…euh, Le Château de ma mère.
La hache.
Les paysans sont durs. Gare au Papé et à Hugolin. Jalousie, haine rodent. De quoi hacher menu.

En 1942, pourquoi Marcel Pagnol se saisit-il théâtralement d’une hache ?

1942. La grande Histoire, avec une grande H, comme aurait dit Perec.

La prière aux étoiles était le nouveau film de Pagnol. Commencé en 1941. 

L'histoire
Florence rencontre Pierre à la foire du Trône. Ils se jurent un amour éternel et partent à Cassis sous le soleil du Midi. Cependant la jeune fille a un lourd passé de femme entretenue. Son protecteur, Dominique, a la délicatesse de s'effacer. Mais Pierre, par son intransigeance, est prêt à tout gâcher. Pourtant la douceur et l'amour pur de Florence réussiront à apaiser sa colère.

En 1942, Goebbels a mis sur pied une maison de production de cinéma en France : La Continental (Voir le superbe Laissez-Passer de l'admirable Bertrand Tavernier).  Alfred Greven se charge d’assurer la constitution du catalogue de cette maison hum… franco-allemande. 

En 1942, sous la pression de Greven qui voudrait bien mettre du Pagnol à son catalogue et donc sous la pression nazie, le film est détruit.

Par qui ? Par son auteur, Pagnol, qui oppose ainsi, en pleine occupation, une fin de non-recevoir aux stratégies politico-culturelles de l’occupant.

Pagnol convoque l’équipe du film et un huissier et fait disparaitre les négatifs du film à coups de hache. À la Gloire de son geste,  sur un billot de bois, « bien le hacher finfinfin ».

Devant la crainte que la propagande nazie puisse s’emparer de son film, Pagnol réagit avec un impressionnant panache. Ce coup de hache, comme dans son film "la douceur et l'amour pur de Florence", apaisa-t-il sa colère ?

Une BD (pas lue) vient de sortir sur le sujet, sur ce film in-hache-vé : La prière aux étoiles de S. Scotto et E. Stoffel, dessins d'Iñaki Holdago, éd Bamboo.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.