LE BUSARD DE LA RÉPUBLIQUE, Un drôle d’oiseau (manifestant diurne)

Le prof a l’impression de s’être fait avoir. Le hussard de la république passe pour un busard.
Incapable, paresseux, immobiliste.
Mécontent.

Avec lui, ce pelé aux avoirs gelés, ce n'est même plus Paris qu’on embouteille. À peine une petite rue.

Lorsque le prof de latin voit la taille de la manif, les bras lui en tombent. La manif ne fait pas la taille, ne fait pas la maille. Ce pauvre pêcheur la rejetterait bien à l’eau.

Et pourtant…Le mot d’ordre de la manif était bon : Témoignons contre le danger de cette réforme !

Témoignons.

Tes moignons.

Comme les bras lui en tombent, il n’ a même plus rien, même plus ses moignons. La pluie tombe sur les manifestants et la Vénus de Milo partout. ploc ploc ploc.

Le héros né est erroné.

Ce teacher-hero, on le voudrait multitâches, polyvalent jusqu’à son premier polident. À cette fin, on le laisse volontiers bouffer à tous les râteliers. Des matières, y’en a. De la bureaucratie, y’en a. Des élèves en difficulté, y’en a. Sa spécificité n’intéresse plus guère. S’il n’est pas polyvalent, il est entaché d’erreurs, de nullité, déclaré nul. S’il avait plus de bras, ce serait tellement plus chouette.

L’EPI est à venir. C’est le mois de septembre et le prof est déjà décourajuin.

Allez, il s’en fiche. C’est peut-être bien un busard, mais il n’a rien d’un rapace, lui. Il ne vit pas d’économie sur le dos des autres et ne déshabille personne. Question busard, il est plutôt du genre Saint Martin et, par mauvais temps de manif, à prêter son manteau de pluie.

Et d'autres : https://dictionerfs.wordpress.com/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Le bal des busards, même avec cette faible mobilisation, empêche les vautours et autres charognards de dévorer les restes de l'instruction publque. Ne suspendez pas votre vol pour leur permettre d'accomplir le leur !