Un pdf. au paradis ?

chapô.pdf

fantasque-p-d-f
Le .pdf a envahi nos vies. Un pdf. au paradis ? Peut-être. Mais l’abondance de pdf. nuit. À la messagerie. À son poids. À la lecture sans cesse recommencée.

L’usage et la Part Du Fou (pdf).

Même plus le temps de numéroter ses abattis numériques. Même au sein d’une entreprise, on s’en remet plus au pdf. qu’à Dieu lui-même.

Du pdf. plein les yeux, partout.

Conçu pour ne pas être modifiable.
 Quel culot ! Le pdf., ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît. Pdf. sans voyelles, mais avec toutes les couleurs imaginées par Rimbaud.

Ce format se joue de toutes les polices du monde. Il les maîtrise toutes, les connaît par cœur. L’internaute est acro de cet outil d'acrobate, funambule du net. Il se sent prêt à tout livrer. Ivresse des profondeurs. Il exporte, saoul, sous ce format.

Il se formate, en quelques K ou en plusieurs Mo. Il a exporté comme les autres.

Et parfois il oublie.

Célébrissime "C’est mieux avec la pièce jointe !"

Du P.S de PDF.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.