Ourslovene washing

Après le greenwashing, voici l’ourslovene washing.

images
Après le greenwashing, voici l’ourslovene washing.

Des débats existent tant sur le nucléaire que sur le réchauffement climatique. On souffle le chaud et le froid, c'est un débat de surchauffe et de fonte. La réaction n’a pas tardé. Quand le débat s'enlise, la réaction enchaîne. Tadadam !! La transition écologique a parlé.

Deux ourses slovènes arriveront bien dans les Pyrénées.

Même que ce ne fut pas simple. Une porte aurait claqué (ou c'est un glacier qui se craquèle…). Deux ourses slovènes dans les Pyrénées. Oui, deux femelles et ça fait mal à certains opposants. Pourquoi pas des louves pendant qu’on y est ! More Than I Can Bear. L’ambiande est l’ourse…euh…L’ambiance est lourde. Les rêveurs en couleurs (pas que du vert peinturluré Formald et Mr Hyde) ont fort à faire avec des éleveurs en colère.

Le nouveau ministre n’a pas que succédé aux vacances de M. Hulot. Il a même succès-des ourses. Oh !? Euh ! Non, rien.

Pensées pour ces ourses qu'ont pas encore vu l'homme des Pyrénées.

Il y a quelques temps, un ours polaire a été abattu en Arctique par le salarié d’une compagnie de croisière. La victime de l'ours a été héliportée. Ses jours ne sont pas en danger. Ceux de l'espèce si. L’espèce menacée n’a qu’à bien se tenir et faire "Cheese" lorsqu’on la prend en photo. Sauvage, va ! On a dit "Steak…Frites !" pas "Steak…Griffes !"

Ourslovene washing ou la grimace d'un Grimwashing.

Du côté de la transition écologique on ne réfrène pas son refrain : En v'la du slovène, en v'la ! Et c'est du beau, croyez-moi.

Espérons que les deux ourses ne seront pas lâchées par ceux qui les ont lâchées (aïe, un participe passé avec COD antéposé, une autre espèce menacée).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.