Adjectifs, sexistes !

Une étude québécoise récente révèle ce dont on pouvait se douter. Selon que vous serez autrice ou auteur, les adjectifs viendront aisément. D’autres non.

Une étude québécoise récente révèle ce dont on pouvait se douter. Selon que vous serez autrice ou auteur, les adjectifs viendront aisément. D’autres non.

Ainsi le livre d’un auteur sera plutôt qualifié de « brillant, dense, génial, grandiose, intelligent, magistral, puissant, remarquable et riche ».
Le livre d’une autrice sera plutôt « délicat, juste et sensible ».

C’est ce que rapporte une récente enquête faite au Québec. L’étude porte sur la prose de journalistes québécois (Le Devoir, La Presse +, Lettres québécoises et Nuit blanche). Vous avez dit stéréotypes ? C’est ce que prouvent ces types en stéréo qui parlent d’une même voix, d’un même adjectif, des auteur·rice·s. L’un sera « brillant », l’autre sera « sensible ».
On vole dans les plumes du Québec. Facile. A voir, en France…

Auteur. Autrice.

Dans les dernières décennies de la littérature, il y en eut un pour s’amuser à déjouer ces codes, ces étiquettes littéraires.
Yasmina Khadra.

khalil
Auteur algérien de romans policiers, il obtint du succès sous un prénom d’emprunt féminin. Celui de sa femme (qui s’appelle Yamina ; prénom que l’éditeur transforma par erreur en Yasmina). Il  prit ce pseudonyme « par simple reconnaissance, par gratitude ». Anecdote qui sonne déjà comme une invitation à le lire pour ceux qui ne le connaîtraient pas.

Il serait intéressant, aujourd’hui, de relire les premières recensions écrites sur les romans de Khadra. Du temps que les critiques croyaient encore qu’il s’agissait d’une autrice.

Une autre personnalité déjoue les stéréotypes.
Anne Rice qui s’illustre depuis longtemps dans la littérature fantastique. Papesse du mauvais genre. Sorcières, Vampires, Loup-garou, Momies, Anges, tout y est.

9782266260442-fr

Anne Rice
C’est l’auteur-Rice, par excellence.
Anne Rice. Et Auteur. Et Rice.
Anne Rice a-t-elle une écriture Délicate, juste ou sensible ?

L’adjectif « sexiste » se fait épicène (Qui peut être utilisé à l’un ou l’autre genre sans variation de forme). Il est prudent.

>Le livre d’une autrice sera plutôt « délicat, juste et sensible ».

L’adjectif ‘sensible’, dans Le Dictionnaire des épithètes de Maurice de la Porte (1571), il est répertorié comme qualificatif du nom ‘homme’. Cf « sensible [douleur, homme] ». Entre ‘muable’ et ‘fils d’Adam’.

L’enquête québécoise évoquée

 Source : et d'autres

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.