L'histoire ne se répète pas, elle rime

Mark Twain aurait dit « History Does Not Repeat Itself, But It Rhymes » (“L’histoire ne se répète pas, elle rime”)

mark-twain-by-af-bradley
Mark Twain aurait dit « History Does Not Repeat Itself, But It Rhymes » (“L’histoire ne se répète pas, elle rime”)

L’homme se doit d’être prudent. La grande Histoire, dont il n’est qu’un infime atome (même pas Sawyer !), avance avec la rime en ligne de mire. À la fin de la strophe, c’est la catastrophe qu’on bisse. Pour toute poésie, une humanité sonnée.

La maxime de Mark est une maxime de marque.

Et ceux qui ne se souviennent pas du passé seraient donc condamnés à faire des rimes ?

Marketwain et Marketing. On retrouve la citation partout sur le grand réseau Big Brotherisé, avec fil, blackberry et Pegasus, ce qui amuse cet éternel Grand Frère de Liberté Finn, Huckleberry.

“L’histoire ne se répète pas, elle rime”. D’autres disaient qu’elle bégayait. N’en déplaise à Héraclite d’Ephèse, on baigne au moins deux fois dans l’eau du même fleuve. Et ce fleuve pour Twain c’est évidemment le Mississipi. Un fleuve qui met du flow, comparable à des rails bien huilés.

Tiens, Twain rime avec Train. Oui, le fameux train de l’Histoire. Celui qui nous emporte. Celui qu’il ne faut pas manquer.
Il ne faut jamais manquer de s’interroger sur l’authenticité d’une formule multi utilisée. Alors, Twain est-il vraiment l’auteur de la formule ? Cela reste à prouver. Se non è vero è bene trovato. Ça aussi, ça rime.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.